26 mai 2017

Le cinoque en forme de S

J’ai croisé le Cinoque en forme de « S », ce matin un peu après dix heures dans la rue de la Chaussée d’Antin, devant les vitrines des Galeries Lafayette. Barbe et cheveux blancs, coiffé d’un béret, il est maigre, et sans doute, déplié, serait-il de haute taille. Malgré sa posture renversante, la verticale de son centre de gravité doit passer par son polygone de sustentation, sans quoi il se casserait la gueule. Mais il marche, très lentement, le bassin en avant, les épaules en arrière, les bras ballants, en traînant ses charentaises d’où émergent des chaussettes blanches tachées de jaune. De temps à autre il s’arrête et fixe le trottoir devant lui, comme s’il allait parler. Pourtant aucun son ne sort de sa bouche.

29 janvier 2017

Intelligence


Devant la télé, M. regarde d'un œil distrait Fillon s'époumoner à la tribune de son «grand meeting» du 29 janvier.
Soudain j'entends un éclat de rire.
— Qu'est-ce qui te fait rire ? lui dis-je.
— Fillon veut faire de la France le leader mondial de l'Intelligence Artificielle, me répond-il.
— Et ?
— Pour ça il lui faudrait un peu d'Intelligence Naturelle, dit M.

08 janvier 2017

Le loto de Fibonacci

M. est en train de remplir une grille de Loto. — Je ne comprends pas, lui dis-je. Toi, un mathématicien, tu joues au loto ? Ne me dis pas que tu espères gagner le gros lot ? 
— En tant que probabiliste, me répond-il, je suis tout à fait conscient que mes chances sont à peu près égales à zéro.
— Mais alors, pourquoi joues-tu quand même ? Avoue que tu espères tout de même un peu gagner…
— Oui, mais... sans excès, dit M.


Au fait, lui dis-je un peu plus tard : tu joues quels chiffres ?
— Ceux de la suite de Fibonacci, me répond M.