26 mai 2017

Le cinoque en forme de S

J’ai croisé le Cinoque en forme de « S », ce matin un peu après dix heures dans la rue de la Chaussée d’Antin, devant les vitrines des Galeries Lafayette. Barbe et cheveux blancs, coiffé d’un béret, il est maigre, et sans doute, déplié, serait-il de haute taille. Malgré sa posture renversante, la verticale de son centre de gravité doit passer par son polygone de sustentation, sans quoi il se casserait la gueule. Mais il marche, très lentement, le bassin en avant, les épaules en arrière, les bras ballants, en traînant ses charentaises d’où émergent des chaussettes blanches tachées de jaune. De temps à autre il s’arrête et fixe le trottoir devant lui, comme s’il allait parler. Pourtant aucun son ne sort de sa bouche.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Malgré Facebook, j'apprécierais que vos commentaires soient publiés sur blogotobo. Merci d'avance !