29 novembre 2002

Exercices de style

La librairie Nicaise (145 bd St Germain) expose les illustrations originales qui figurent dans la réédition d'Exercices de Style chez Gallimard Jeunesse. Il y en a trois ou quatre d'excellentes. E.A. peste contre ce bouquin qu'il juge «impraticable». Bof, pas plusse ni moinsse que Cent mille milliards de poèmes. Et aussi rigolo. Je me suis même fait offrir l'édition de tête «reliée toile et frappée au fer à dorée bichrome». J'ai l'exemplaire n° 34. Ravie de revoir aussi certaines des illustrations originales de Carelman pour l'édition de 63.

28 novembre 2002

Deux mondes

À l'issue d'une table ronde que j'animais hier après-midi au salon i-contenus, quelqu'un est venu me voir : en fait un membre de la liste Oulipo, qui, en tant que verbicruciste, auteur de jeux et de problèmes de scrabble, était venu au salon chercher des clients potentiels.
Le monde du travail et celui des hobbies se rencontrent parfois inopinément, c'est bien agréable.

25 novembre 2002

Aube

Hier, donc, au cercle Bernard Lazare, Bernard Magné et Marcel Benabou ont parlé de Perec. Un acteur lisait des passages de différents textes. Benabou a été interrogé sur les rapports de Perec avec sa judéité et avec Israël : ses réponses claires et nettes ont dû décevoir certaines personnes. Mais je retiens surtout une interprétation inédite et intéressante du début des Choses par Magné. Et plus exactement des trois gravures du premier paragraphe,
"représentant l'une, Thunderbird, vainqueur à Epsom, l'autre un navire à aubes, le Ville-de-Montereau, la troisième une locomotive de Stephenson".
À propos de la deuxième, qui témoigne de l'influence de Flaubert, (emprunt à L'Éducation sentimentale) Magné remarque qu'il n'est jamais question d'aubes dans Flaubert. Aube qui renvoie en fait à la mort du père à l'Aube et dans l'Aube (W ou le souvenir d'enfance).
À propos de la première, Magné y voit une évocation de la course de chevaux de La Disparition (roman sans eux) et donc de celle des parents.
Quant à la troisième, elle lui évoque une autre disparition, dans Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?, celle de Kara disparu dans le train. Cette «loco émotive» évoque donc, elle aussi, le 11 février 1943, le départ pour Auschwitz de la mère. Et Stephenson ? Fils de Stephen Dedalus, dans Ulysse de Joyce. Fils de la littérature.
À la fin, je suis allée voir Magné, car j'avais remarqué —illumination— que dans Flaubert aussi il y a l'aube.
Ca a eu l'air de lui plaire, cette idée.

24 novembre 2002

Perec

Tout à l'heure à 16 h, au Cercle Bernard Lazare, un hommage à Perec avec Marcel Benabou.

Miss

Qui sont les responsables des deux-cents morts au Nigéria et de la guerre missel-coran ? Les miss, encore elles !

22 novembre 2002

Jumeau

Mercredi, l'enterrement de JPL. Ce n'était pas gai, malgré deux gags qui l'auraient certainement fait rire. D'abord, nous dit Éric, son cercueil trop grand pour le caveau ne pourrait certainement pas y rentrer. Ensuite, en arrivant Alain et moi, nous avions salué C. mais il n'avait pas eu l'air de nous reconnaître. «Quelle tristesse», nous avait-il dit seulement, «quelle tristesse». Pendant la cérémonie, je le voyais en effet pleurer à chaudes larmes. Mais il avait l'œil très sec lorsque je l'ai croisé en revenant de la bénédiction du corps. Bizarre me dis-je, jusqu'à ce que je voie deux C. identiques côte à côte. Lequel est le bon ? «Alain», dis-je à A.Z., «C. a un sosie. Ce n'est pas lui que nous avons salué tout à l'heure».
«Effectivement», nous dit le vrai C. peu après, «j'ai un frère jumeau».

18 novembre 2002

Encore !

Et je ne crois pas me tromper en disant que les oulipiens préfèrent un carré latin à un câlin raté.

17 novembre 2002

Réflexions contrapétiques

Je pense qu'il ne faut pas confondre les droits du foot et l'effroi du doute.

Je pense également qu'il vaut mieux éviter de prendre le trophée Lalique pour un trolley phallique.

14 novembre 2002

Saucisses

À midi, une pensée profonde de M , comme je les aime :
«Celui qui capturera Ben Laden et le montrera à la télé en train de bouffer des saucisses de Strasbourg rendra un grand service à l'humanité».

11 novembre 2002

Lécroart

Hier soir, avec Philippe et Estelle, nous sommes allés chez Étienne Lécroart l'interviewer pour Formules. Philippe est une encyclopédie vivante de la BD. Et Étienne un mec plein de talent. Du coup je rajoute des liens à ma liste, le sien bien sûr mais aussi celui sur Matt Madden, qui a refait en BD ce que Queneau avait fait avec les Exercices de style.

08 novembre 2002

Berge

Hier soir, une séance de jeudi de l'Oulipo un peu décevante, (malgré la présence trop rare de Rosenstiehl), consacrée à la mémoire de Claude Berge. Dans ces cas là, l'après est encore plus appréciable : quand on se retrouve à la pizzeria avec la petite bande, M., R., G., N., les deux A. E., M. tous en train de dessiner des ambigrammes sur les serviettes en papier, de contrepéter, de témoigner des rapports entre le télécran et la musique ou de citer Bobby Lapointe, c'est pas triste, et ma foi, le Claude Berge on s'en tape.
Ce matin changement de casquette, on passe aux choses sérieuses à l'Observatoire du Mail. Le nouveau conseiller du premier ministre n'a pas dit grand chose, et ce qu'il a dit pouvait laisser entendre que nos travaux passés sont de peu d'importance car eux-mêmes, personnellement et sans concertation avec nous, ont résolu le problème en 3 mois, comme nous allons le découvrir sous peu. Bon, on verra bien.
Hier sans tambours ni trompettes l'ART a annoncé un assouplissement de la réglementation sur la WIFI. Nom d'un chien, ça m'a obligée à refaire en partie mon article sur Internénettes dont j'avais réussi enfin à venir à bout !!

06 novembre 2002

Folie

L'autre nuit, en rentrant chez lui, M. a vu un type halluciné, complètement à poil dans la rue, mais nu comme un ver ! B. dit qu'1 % de la population est schizophrène. Et moi, cette nuit, j'ai été brusquement jetée hors du lit à 2 heures du matin par deux coups de sonnette : c'était un type hors de lui, qui avait déjà réveillé N. en hurlant dans la cour de l'immeuble. Il parlait un langage inintelligible. Il est resté derrière la porte un petit moment, on voyait la lumière de la minuterie sous la porte. Puis il est redescendu, sans doute en sonnant chez tous les voisins. N et moi n'en menions pas large. Nous avons empêché M. d'ouvrir la porte. Un moment plus tard, nous avons entendu le même type hurler sur l'avenue. Nous sommes sortis sur le balcon et là je l'ai distinctement entendu crier «je t'ai foutu un coup de pied dans les couilles». Les flics étaient là mais apparemment ils ne sont pas intervenus.

04 novembre 2002

Arc-en-ciel

Tout à l'heure, une averse sur Paris m'a permis de photographier un double arc en ciel très marqué au dessus de Montmartre. Et de composer quelques variations pour pluie, vitre, rideaux et tour Eiffel. J'ai essayé de poster cette photo tout de suite mais blogger s'obstinait à me renvoyer une erreur 104 (java.lang.NullPointerExcept). Je n'ai toujours pas compris pourquoi.
Hier après midi, réunion chez BS pour le prochain numéro de Formules sur le thème Texte-Image. J'ai parlé de Lattier et leur ai envoyé tout à l'heure des photos de certains tableaux, mais je ne pense pas qu'ils aimeront. On verra bien.

03 novembre 2002

Bénéfice

Le bazar du rez-de-chaussée de mon immeuble s'appelait «au franc bénéfice». Il a été racheté par des Pakistanais qui, au moment du passage à l'Euro, l'ont rénové et rebaptisé «à l'Euro bénéfice»...