07 mars 2008

M'use

Le dernier phychier du Correspondancier vogue vers le site FTP de l'imprimeur. Le moment de t'envoyer, cher Blog O'Tobo, ce nouveau sonnet de bureau :

J'écris de temps en temps des sonnets de bureau,
Ce sonnet en est un ; puisque ça vous amuse,
Je vais vous dénoncer les pressions d'une muse
Qui veut que le poète à ce jeu risque gros.

Vous aurez fait huit vers à peu près sans accroc
Avant le déjeuner. Si dans votre cambuse
On n'écrit pas à table, oubliez, ça infuse.
Vous avez deux quatrains. (C'est beaucoup mais pas trop).

Attention aux tercets ! Le collègue soupçonne
(Car il n'est pas idiot) quelque embrouillamini.
Prenez l'air innocent, le premier est fini.

Vous aurez soin d'ouvrir, en cas qu'on vous espionne,
Une fenêtre Word, Excel ou Power Point,
Qui masquera votre œuvre au moment opportun.

EC

1 commentaire:

  1. Bravo ! Je pressens une très longue série...

    RépondreSupprimer

Malgré Facebook, j'apprécierais que vos commentaires soient publiés sur blogotobo. Merci d'avance !