22 décembre 2006

Elfes

Dernier jeudi de l'Oulipo de l'année 2006 à la BN hier soir, marqué par une panne de la ligne 14 qui a provoqué le retard remarqué d'Hervé le Tellier, de Patrice Besnard et d'Alain Zalmanski, entre autres. Le thème, le Rouge et le Noir, a réussi à Michelle Grangaud qui nous a fait mourir de rire avec son bébégaiement, et à Olivier Salon qui a très simplement remplacé rouge par noir et noir par rouge dans un texte reliant une série d'expressions toutes faites. (Série rouge, rouge désir, tulipe rouge, etc.). Hervé le Tellier nous a lu le prologue de son dernier roman, « Je m'attache très facilement », de quoi donner fortement envie de le lire.
Au repas traditionnel à la pizza du coin manquaient quelques figures habituelles comme Nicolas Graner ou Alain Chevrier, mais Annie H. s'y était fort heureusement associée, ce qui lui a donné l'occasion de nous expliquer les poétiques mystères de ses dernières interventions sur la liste. Je me suis fait exposer pour la nième fois la solution du problème des pièces posé ici même il y a quelque temps, mais je ne peux pas dire que j'aie vraiment avancé dans la voie de la compréhension. Alain Zalmanski m'avait apporté comme promis le tome 2 des romans de Queneau dans la Pléiade. Le lendemain, c'est à dire aujourd'hui, comme un jeune collègue avait découvert sur Canal+ le site « elf yourself », je me suis amusée à faire danser Queneau, et j'ai envoyé l'adresse du flash sur la liste Oulipo. C'est à mourir de rire, mais j'ai l'impression que leur serveur ne tient pas la charge.
Joyeuses Pâques à tous. Je ne pense pas avoir l'occasion de bloguer avant mon retour le 2 janvier.

18 décembre 2006

Maman les ptits bateaux

Il est un peu plus de 22 h. Nous vaquons, qui devant sa télé, qui devant son ordi, lorsqu'un concert de coups de sifflets et de sirènes nous fait sortir tous les quatre sur le balcon.
Spectacle inattendu ! De gros bateaux voguent vers le nord sur l'avenue de Clichy transformée en canal.
Le temps de courir chercher mon reflex, de le régler, et toc, j'ai quand même pu saisir un bout du dernier.

Langue verte

Interrogé ce matin sur Europe 1, à propos de la faiblesse des verts dans les sondages sur les intentions de vote, Noël Mamère a déclaré :
« À force de nous regarder le nombril, on va finir par se tirer une balle dans le pied ».
Je lui suggère aussi de changer son fusil d'épaule s'il ne veut pas passer l'arme à gauche !

17 décembre 2006

Soleil

N. a gentiment accepté que je publie cette photo qui date d'il y a deux ou trois jours. Nous avons ici de beaux couchers de soleil, en général : je pourrais même prendre un soleil par jour à cette époque de l'année, où il a l'obligeance de se coucher juste en face de notre balcon.
À ce propos, Christiane Rebattet, qui anime des ateliers d'écriture, m'a recommandé « Le soleil sur la langue » de Pef, que j'ai immédiatement acheté sur Amazon. Pef est l'immortel auteur et illustrateur de « La belle lisse poire du prince de Motordu », vous vous souvenez ? Vous l'avez lu à vos enfants ou vous l'avez lu étant enfant, forcément ! Eh bien Pef a eu l'idée de décrire un lever de soleil par jour, et c'est remarquable. Le 17 décembre de l'année 2000 où il a commencé à écrire ce livre tombait comme aujourd'hui un dimanche. Voici ce qu'il écrivait ce jour là :
« Le rouge vient non pas aux joues des nuages
mais à la barbe molle de leur menton flou »
C'est édité en Suisse, aux éditions Zoe. Pour 18,80 €, faites un beau cadeau de Noël, offrez « Le soleil sur la langue » !

Nobel

Sursauté hier soir en entendant Claire Chazal déclarer :

« Jacques Chirac a reçu le prix Nobel de la Paix ».

Après vérification, il s'avère que Jacques Chirac a accueilli le récent lauréat du prix Nobel de la Paix, Muhammad Yunus.
C'était juste une ellipse journalistique malheureuse.

16 décembre 2006

Médiateurs

Le médiateur de France 2 interrogeait ce midi le médiateur de la SNCF :
— « Ah bon, s'exclamait-il surpris : vous recevez seulement 5 % de dossiers d'usagers furieux ? »
— « Oui, répondait le médiateur de la SNCF : les gens savent bien que la grève est pour la SNCF un cas de force majeure ».

Moi je pense que ce qu'il nous faudrait, c'est un médiateur entre les syndicats et les gens.

15 décembre 2006

Eiffel tower

Sidérée par la déclaration d'Alliot-Marie :
« La France, c'est la Tour Eiffel et Jacques Chirac ».
Pas seulement parce qu'elle ouvre un boulevard à Sarkozy qui a beau jeu de dire (je cite de mémoire) :
« Je me garderai bien de réduire la France à un monument ou à un homme, la France c'est 62 millions de Français etc. »
Mais aussi par ce qu'elle révèle des fantasmes MAMiens...

Mais bon sang, Mam, regarde la vérité en face ! La France bande mou !

14 décembre 2006

Arnaga

Émile Damais, ça vous dit quelque chose ? Moi ça ne me disait rien jusqu'à hier soir, salle Cortot, où se donnait un concert en l'honneur du centenaire de sa naissance. La salle Cortot a une excellente acoustique mais elle est mal insonorisée, et la partie réservée au public est aussi large que la scène. Émile Damais la connaissait bien puisqu'il enseignait à l'École Normale de Musique dont c'est en quelque sorte l'auditorium. En première partie du concert, un de ses 14 quatuors — car il en a écrit autant que Chostakovitch dont il était contemporain —, fort bien joué par le quatuor Arnaga : aux violons Arnaud Aguergaray & Olivier Parrot, à l'alto Olivier Seube, au violoncelle Emmanuelle Bouillier. Bon, d'accord, l'œuvre n'est pas bouleversifiante, mais il y a de beaux passages à la fin du deuxième mouvement, le troisième est assez original, et les musiciens sont excellents. Arnaud a cassé sa corde de mi au début du premier, mais ça ne l'a pas stressé outre mesure pour la suite. À la fin, nous nous sommes retrouvés au bistrot, toute une petite bande ; j'ai revu avec grand plaisir Christian Brière, avec qui nous avons évoqué les souvenirs de l'Histoire du Soldat dirigée par Édouard Garcin, et j'ai pu faire la connaissance de Karina Cheres, à propos de qui j'avais publié jadis sur Internénettes un petit article et des photos. C'est une artiste incroyable : plasticienne, comédienne, marionnettiste, musicienne.. Son merveilleux orchestre de marionnettes existe toujours même si, dit-elle, il prend un peu la poussière, on peut le voir à Versailles. Elle vit et travaille entre France et Turquie.

13 décembre 2006

Sur le vif

Entendu ce matin, en achetant mon Canard :
— Ya pas le Parisien, aujourd'hui ?
— Non, ni Aujourd'hui.

11 décembre 2006

Interview

Non, Blog O'Tobo, je te te délaisse point. Je suis simplement submergée de travail en ce moment.
Je n'ai même pas le temps de te raconter en détail l'après midi d'hier Dimanche, passée chez M. B. en compagnie d'A.
Il est très difficile d'interviewer un écrivain, même un écrivain comme M. B., qui aime parler. Car il faut non seulement avoir lu tous ses livres, mais aussi s'en souvenir.
Aussi, je me suis le plus souvent bornée à prendre des notes et à surveiller le bon fonctionnement de l'enregistrement de la conversation sur minidisc, laissant à A., dont l'exceptionnelle capacité de mémoire m'étonne toujours, d'en conduire le fil. Pendant plus de trois heures, nous avons donc écouté M. B. évoquer son enfance, puis les années 60, la rencontre avec Perec, puis sa fascination pour les personnages qu'étaient Le Lionnais, Queneau et Albert-Marie Schmitt. La suite en janvier.

06 décembre 2006

Charade

Didier Bergeret, talentueux oulipote, m'a fait part de la réécriture qu'il a faite d'une ancienne charade de Luc Étienne : cette charade a (au moins) trois solutions.

Mon premier sert à des jeux sexuels,
Mon second est un jeu tout court,
Mon tout est un général.

Les 3 solutions à l'envers ci-dessous !

04 décembre 2006

03 décembre 2006

Ciel de décembre

Un temps de chien, aujourd'hui : pluies et vents. Je n'ai pas mis le nez dehors, de toutes façons j'avais des mises à jour à faire pour un site dont je m'occupe.
Et puis, comme souvent à Paris, tout a changé d'un seul coup. Vers 17 h, on a vu un bout de bleu vers le nord ouest. Il s'est étendu rapidement et m'a permis de fixer ce début de coucher de soleil.
Je suis tout de même sortie sur le balcon pour prendre la photo.

Luttes intestines

Comme me l'a fait remarquer JC au téléphone ce matin, c'est dingue, 300 000 personnes pour l'anniversaire de Fidel Gastro ...

02 décembre 2006

Téléthon

Si je devais résumer les propos tenus ce matin sur Europe 1 par Mgr Barbarin à propos du Téléthon, je dirais qu'en gros il est pour la recherche, mais la recherche sur les fauteuils roulants uniquement.

01 décembre 2006

Sur la planche

Toujours aussi fan de Matt Madden, et accro de son blog (voir mes liens à droite) j'ai découvert aujourd'hui une superbe planche en français. Une histoire cyclique, à la Lécroart, avec de l'autoréférence. Ne la ratez pas.

Doigts de rose

Beau lever de soleil, aujourd'hui. Voyant la lumière rose qui teintait les murs de la chambre et le balcon, je me suis précipitée sur mon reflex numérique... qui n'avait plus de batterie.
J'en ai été réduite à utiliser mon portable, dont la prétendue « haute définition » est une fumisterie, mais il ne fallait pas rater ça.